Journée portes ouvertes au Centre Rythme Danse 23 et 24 Septembre 2017

Journée portes ouvertes au Centre Rythme Danse 23 et 24 Septembre 2017

  1. Que vous soyez sportif ou pas, femme, homme, enfant, jeune ou âgé :

  2. - à l'occasion des portes ouvertes au centre rythme et danse, le club de Vo-Vietnam de Bienne, vous invite à essayer cet art martial deux fois millénaire gratuitement.

  3. Date: Le dimanche 24 septembre 2017 à Bienne

22095220_272186446625540_1452957108_o.jpg

Journée portes ouvertes au Centre Rythme &Danse

Journée portes ouvertes au Centre Rythme &Danse

Lors de la journée Portes ouvertes sur plusieurs activités au centre rythme & danse, venez partagez avec nous un cours de VO-Vietnam, nous ferons tout pour vous séduire,le 17 Septembre 2016 à 17h30.

Décès du Maître le 5 mai 2009

Décès du Maître le 5 mai 2009

C’est avec regret que le maître du Vovietnam, Nguyen Duc Moc, nous à quitté le 5 mai 2009.

Maître Nguyên Duc Môc est né en 1913 au Nord du Viêt Nam dans la province de Bac Ninh située sur la chaîne de collines nommée Son Hoan Long. A six ans, il consacre l’essentiel de son temps à l’étude du Võ d’abord avec son père puis avec son oncle maternel. A dix sept ans, le hasard place sur son chemin le moine Hoang Hoa Ba, venu de la montagne Ma Duong cuong ( Chine ), qui lui enseignera les techniques spécifiques du Thiêu Lâm Quyên ( Shao Lin Chuan ) pendant près de dix ans. Enrôlé dans l’armée française en 1939, il est d’abord envoyé au Proche Orient, puis en Afrique où les combats font rage. Il rejoindra la métropole avec son contingent à la libération et décidera pa r la suite de ne plus quitter la France

Les premières années sont difficiles, il doit souvent se défendre contre les provocations de toutes sortes. Sa maîtrise du Võ, jusque là inconnue en France, surprend ses collègues de travail qui veulent en savoir plus. Ainsi naît l’Ecole Son Long Quyên Thuât ( «techniques de combat de la montagne du dragon» ), en souvenir de la colline où le maître passa son enfance, qui ne compte encore que quelques élèves. En 1957, l’école prend officiellement le nom de Fédération du Vo Viêt Nam. Le Võ n’a pas évolué de façon uniforme à travers le Viêt Nam, car chaque maître, chaque école a développé son propre style à la suite de confrontations avec divers ennem is. Ces techniques sont souvent restées secrètes, enseignées à un petit nombre. Il est donc normal qu’il existe de nombreux styles.

Ces courants sont souvent répertoriés par leur origine géographique. On parle ainsi de võ bac ninh,võ binh dinh... C’est dans cette logique que le maître Nguyen duc Moc a décidé d’utiliser les termes võ Viêt Nam en arrivant en France. Nommer ainsi son art grâce au lieu d’origine a aussi contribué à mieux faire connaître le Viêt Nam, à une époque où on parlait plus d’Indochine, de Tonkin d’Annam ou de Cochinchine. Les termes võ Viêt Nam prenaient alors tout leur sens en France en 1945.